L’Humanité dans l’orfèvrerie médiévale.

Petite note : je tiens à préciser que cet article est rédigé, d’une part, sans aucun but d’évangélisation, et d’autre part, sans arrière-pensée négative ou positive, et ce à propos de toutes les religions.

Parlons aujourd’hui de gravure médiévale. L’art au Moyen Age étant très religieux, j’ai pris le parti d’en parler de manière franche et immersive, avec un objet qui a servi au culte chrétien : le calice offert par Tassilon II à l’abbaye de Kremmsmünster vers 780.

Ce calice est en cuivre doré et nielle. Sa coupe figure le Christ bénissant entouré des 4 Évangélistes sur sa partie supérieure. Son pied porte d’autres saints, intercesseurs et propagateurs. Ces personnages sont entourés de rinceaux, et de divers motifs géométriques.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un calice ?

Le calice est un objet qui sert à célébrer l’eucharistie, c’est-à-dire à la communion des chrétiens, lors d’une messe. Ce rituel fait écho à un passage de la Bible : la Cène. Il s’agit du dernier repas du Christ avec ses apôtres, lors duquel il rompt le pain, et change l’eau en vin, en leur disant : “Ceci est mon corps, ceci est mon sang”. Ainsi, de même que Dieu a donné le pain et le vin à ses apôtres, l’eucharistie est une nourriture donnée par Dieu aux hommes afin qu’ils vivent de Lui, de sa lumière divine.

Continuer la lecture de « L’Humanité dans l’orfèvrerie médiévale. »

L’autoportrait, ou comment faire un choix parmi un fourmillement d’idées ?

Voici venu le mois de la rentrée. Tous, nous retrouvons nos bureaux, ou nos ateliers. Allons ensemble découvrir l’artiste au sein de son atelier, et au cœur de son processus créatif !
Je vous fais découvrir aujourd’hui l’art de l’autoportrait. Pourquoi en réaliser, dans quels contextes, pour qui ?

Continuer la lecture de « L’autoportrait, ou comment faire un choix parmi un fourmillement d’idées ? »

Retour aux origines de la gravure

gravure locmariaquer 4500-2000 av JC

Pierres gravées, à l’intérieur du dolmen de Locmariaquer. Entre 4500 et 2000 av. J.-C.Profitons de cette période de repos pour retourner à nos origines profondes. Prendre le temps de regarder les traces de nos ancêtres a, en effet, quelque chose de rassurant et de ressourçant.

Je vais ainsi vous parler des premières gravures : celles qui sont immuables, réalisées il y a des millénaires. Elles ont été réalisées dans les dolmens celtes, en pierre, entre 4500 et 2000 av J.-C. (période du Chalcolithique, Préhistoire).

Continuer la lecture de « Retour aux origines de la gravure »

Quand la peinture s’inspire de la gravure…

gravure ornementale main burin

J’aime beaucoup l’idée que la gravure puisse inspirer la peinture, l’un des arts majeurs. Ce n’est pas rien, surtout que ce tableau a une très grande postérité.

Ainsi, je vous présente aujourd’hui deux grands maîtres, chacun dans sa discipline :
– Albrecht Dürer, un des premiers graveurs au burin (ou taille-doucier),
– et Jacopo Pontormo, considéré comme l’un des plus grands peintres du XVIe siècle.

Continuer la lecture de « Quand la peinture s’inspire de la gravure… »